Dimanche 27 mai à 16 h, pour le premier grand événement de la saison musicale 2018, organisé par l’association Valéran-de-Héman, l’organiste François Espinasse sera à la tribune des grandes orgues de la cathédrale de Meaux, pour un récital exceptionnel.

Dans le cadre de ses études musicales au Conservatoire national de région de Toulouse, il obtient un premier prix d’orgue dans la classe de Xavier Darasse en 1980. Il se perfectionne l’année suivante avec André Isoir. Puis il est lauréat des concours internationaux de Toulouse (musique contemporaine en 1986) et de Tokyo-Musashino au Japon en 1988.

Organiste cotitulaire de l’église Saint-Séverin à Paris, il est également professeur d’orgue au Conservatoire national supérieur de musique de Lyon, ainsi que membre rapporteur de la Commission supérieure des monuments historiques (section orgues). En 2010, il est nommé organiste titulaire « par quartiers » de l’orgue de la Chapelle Royale du Château de Versailles.
Sa carrière de concertiste et de professeur invité pour des masterclasses l’a amené à se produire dans plus d’une vingtaine de pays.
Il est également invité régulièrement à participer aux jurys des concours d’orgue internationaux. Il est membre du comité artistique du concours de Chartres.Ses enregistrements discographiques ont été salués par la critique.

Passionné par la création contemporaine, il collabore régulièrement avec des compositeurs dont il a donné des créations des œuvres, notamment Gilbert Amy, Pierre Farago, Betsy Jolas, Philippe Hurel, et récemment Bernard Foccroulle qui lui a dédié une nouvelle œuvre pour l’inauguration du nouvel orgue Grenzing de Radio-France.

Il est par ailleurs membre du comité fondateur de la revue française “Orgues nouvelles” et membre du conseil d’administration de l’association “Orgue en France”.
Au programme de ce récital

  • “Suite du deuxième ton” de Jean-Adam Guilain
  • L’air de la cantate BWV 68 “Mein gläubiges Herze” et “Prélude de la Sonate pour violon BWV 1001” (transcrits par André Isoir) ;
  • “Fugue pour orgue BWV 539” de Jean-Sébastien Bach ;
  • “Pange lingua” de Benoît Mernier (quatre versets en contrepoint à l’hymne Pange lingua de Nicolas de Grigny
  •  “Variations sur un thème de Clément Janequin” et “Litanies” de Jehan Alain.

Dimanche 27 mai
À 16 h à la cathédrale de Meaux
Entrée libre.